Press "Enter" to skip to content

Flight Facilities, Foreign Language EP

Un an après leur premier single et maxi tube « Crave You », les Flight Facilities sont de retour avec leur second single « Foreign Language » ainsi qu’une nouvelle tournée européenne.

Il y a quelque mois, alors à Copenhague, surfant sur le net et scotché à Twitter, les Flight Facilities qui devaient jouer quelques jours plus tard ont tweeté ceci : « Anybody in Copenhagen wanna hang out? ». Ni une, ni deux, je réponds « Youhou ! Moi ! Moi ! Vous me voyez ! Le grand au fond là ! On se rejoint où ? ». Quelques DMs et un métro plus tard, j’étais à leur hôtel et faisais leur rencontre. Ces australiens qui jouaient les mystérieux après le succès de leur premier single « Crave You » (mais si, souvenez vous) ont depuis tombé les masques et se laissent approcher facilement.
Après une petite visite de la ville et une paire de Converse achetée (l’un d’entre eux était arrivé en tongs… au mois de mars… à Copenhague…), les voilà dans ma résidence étudiante, à me faire écouter sur leur iPhone leur prochain single à paraitre « durant l’été ». Et d’emblée, j’ai été frappé par la qualité du titre. Certes tout le monde n’accrochera pas à la voix de Jess Higgs, copine australienne du duo, mais le groove est bien là, la ligne de basse est incroyable (Rocco Raimundo, l’un des remixeurs et ami des Flight Facilities, me confirmera d’ailleurs qu’il s’est beaucoup amusé à jouer avec), le refrain reste en tête, bref tout les ingrédients sont réunis pour assurer après le monstrueusement bon « Crave You ».
Confirmation deux jours plus tard devant un club bondé, le morceau, pourtant pas encore masterisé, enflammera la piste de danse. Un vrai plébiscite. Il faut dire que ce sont d’excellents DJs, tête d’affiche un soir, puis ouvrant pour Simian Mobile Disco le lendemain, sachant s’adapter grâce à leur ouverture musicale proprement incroyable (avez vous déjà écouté leur mix spécial années 70 pour le Social Club ou vu une tracklist d’une de leurs mixtapes ?). Personnellement j’étais bien incapable de citer plus de 5 morceaux joués chaque soir, et encore.

Mais revenons en à ce maxi. Composé de deux morceaux originaux, « Foreign Language » et « Feeling », c’est bien évidemment le premier qui bénéficie du plus grand nombre de remixes, avec les suédois de Drop Out Orchestra, Rocco Raimundo, Beni et Will Saul aux manettes, tandis que Jonny Pow!! s’occupe de la réinterpration du second.

Difficile de sortir un remix de « Foreign Language » du lot. Si pour une oreille non avertie les remixes de Drop Out Orchestra et Rocco Raimundo se distingueront peu de la version Extended originale, les connaisseurs apprécieront la nouvelle basse des suédois, ainsi que les petites touches de ci de là qui au final impriment une identité propre à leur remix.
Ceux qui connaissent déjà Rocco Raimundo avec ses edits à rallonge mais tellement bons ne seront pas perdus. Le morceau trouvera parfaitement sa place dans un warm up, et ceci notamment grâce au choix de Rocco de pratiquement supprimer les voix, puisqu’il n’a conservé que le refrain avec lequel il s’est visiblement là aussi beaucoup amusé.
Beni & Will Saul ont eux pris une autre voie chacun. Un tempo plus élevé pour Beni, la basse plus mise en avant, la voix également, moins d’enrobage, si ce n’est cette ligne de synthé ultra speed, presque pressante.
Will Saul quant à lui a choisi une orientation plus sombre, ce qui est un réel parti pris tant ce morceau respire la chaleur et l’été à l’origine. Difficile de vous décrire ce qu’il en est, on a parfois l’impression d’être dans une grotte, ou dans une jungle avec des bruits d’animaux autour, menaçants, sans savoir d’où ils viennent. Un vrai choix artistique mais qui apporte de la profondeur à cet EP qui aurait pu sans cela tomber dans la catégorie disco/nu-disco pure.

Le deuxième morceau « Feeling », que vous pouvez déjà entendre dans un mix de James Curd pour le fameux label DFA ou dans la dernière mixtape d’Aeroplane, est lui beaucoup plus orienté dancefloor. Avec un tempo nettement plus haut et un riff de guitare incroyable mais en boucle pendant plus de 6 minutes le morceau peut paraitre légèrement répétitif. Cela dit, le drop étant tellement bon, il sera clairement destiné à un usage très court en club, de l’ordre d’une ou deux minutes maximum.
Enfin, Jonny Pow!! conclut cet EP de fort belle manière. Son remix ne cesse de surprendre, en commençant par des sonorités caribéennes par exemple, ou encore en allongeant d’une mesure le break, ce qui a pour effet de surprendre les danseurs que nous sommes, pour mieux repartir derrière.

Au final cet EP est de très bonne facture, et l’on est impatient de pouvoir danser dessus dans nos clubs favoris à la prochaine occasion voire pour les plus chanceux qui voyagent de croiser la route des australiens en Europe, car malheureusement ils ne s’arrêteront pas en France. Toutefois pour nous consoler, voici leur toute nouvelle mixtape, qui inclue notamment le remix de Drop Out Orchestra.

« Foreign Language » sortira le 29 Août sur le label Future Classic.

Flight Facilities – Foreign Language

Flight Facilities – 37, 000 ft Mixtape

Flight Facilities – Foreign Language video

Cet article à été écrit le Vendredi, août 19th, 2011 à 10:12 dans la catégorie Musique. Suivez le contenu de cet article avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback à partir de votre propre site.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.