Press "Enter" to skip to content

Kitsuné Maison 10, The Fireworks Issue

Le label défricheur de talent Kitsuné débarque déjà avec sa dixième compilation. Toujours en avance, en présentant les nouvelles têtes de chaque scène le label parisien a toujours su faire preuve de goût en matière de sélection. Cette dixième compilation confirme bien la chose avec un double cd pour l’occasion qui s’intitule The Fireworks Issue.

Au menu de ce double cd et bien plein de belles choses : les américains de Guards, copains de MGMT, Cults et Chairlift déboule d’entrée avec leur rock à la sauce « brooklyn » c’est bien fait et efficace. On y croise également la dernière signature du label, Is Tropical, qui n’a pas encore spécialement déboulé en France mais il faut bien avouer que leur morceau 80’s est plutôt réussi. Pour notre grande surprise, récemment interviewé ici-même, le duo belge Mustang revient avec un remix italo-disco parfait, pour les irlandais de Two Door Cinema Club.
Mais le meilleur titre de cette première partie revient certainement au parisien The Aikiu avec The Red Kiss : léger, sexy et entêtant ce morceau est imparable. La légèreté est de mise puisqu’on retrouve désormais quelques secondes plus tard en tant que classique, le Crave You immanquable de Flight Facilities.

Le second disque quant à lui démarre avec le morceau Once and For All – qui comme dit le communiqué de presse ne devrait pas tarder à squatter les publicités. Simple et lyrique il est signé Clock Opera. Autre surprise, on retrouve aussi Housse de Racket avec un nouveau morceau plutôt surprenant, Chateau bien plus mature et réussi, ce qui laisse présager le meilleur pour leur second opus. The Drums ont aussi apporté leur petit artifice avec The Heartbreaks, leur groupe préféré du moment avec un morceau indie rock brillant et efficace. Pour le club, The Twelves s’est chargé de remixer Black Strobe pour un track dancefloor plus qu’efficace comme à leur habitude tandis que Justus Köhncke et Alexis Taylor se sont associés pour nous livrer un morceau inédit, Sorry. Pour conclure cette dixième édition en beauté on peut compter sur d’autres mecs de Brooklyn, Psychobuildings et les mancuniens de May68 dans une version revue par Cécile et corrigée par Jerry Bouthier.

En final cette compilation numéro 10 du label est une fois de plus celle qu’il faut posséder pour passer l’hiver : entre pop, indie et électro, l’éclectisme est décidément de rigueur et le duo Gildas & Masaya a de nouveau taper juste.

Kitsuné Maison 10, The Fireworks Issue, sortie prévue le 29 novembre.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

The Heartbreaks – Liar, My Dear

Tracklist Kitsuné Maison 10 :

1 – Cacadeur – “Walker (Early Remix)”
2 – Guards – “Don’t Wake The Dead”
3 – Is Tropical – “South Pacific”
4 – Yelle – “La Musique”
5 – Two Door Cinema Club – “What You Know (Mustang Remix)”
6 – Beatacue – “Disque Oh »
7 – Strange Talk – “Climbing Walls”
8 – Punks Jump Up – “Blockhead (Edit)”
9 – The Aikiu – “The Red Kiss”
10 – Flight Facilities – “Crave You (feat. Giselle)”
11 – Jolie Cherie – “Insomnie”
12 – Wild At Heart – “Get Related”

CD2

1 – Clock Opera – “Once And For All”
2 – Icona Pop – “Manners (Extended)”
3 – Young Empires – “Glory Of The Night”
4 – Housse De Racket – “Chateau”
5 – Teeth – “See Spaces”
6 – The Heartbreaks – “Liar, My Dear”
7 – Waylayers – “Fires”
8 – Digitalism – “Blitz”
9 – Black Strobe – “Me & Madonna (Twelves Remix)”
10 – Justus Kohncke and Alexis Taylor – “Sorry”
11 – Psychobuildings – “Terror Management”
12 – Palbomen – “Moon Children”
13 – May68 – “The Prisoner (Cecile Remix Jerry Bouthier Edit)”

    Cet article à été écrit le Mardi, octobre 19th, 2010 à 10:20 dans la catégorie Musique. Suivez le contenu de cet article avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback à partir de votre propre site.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.