Press "Enter" to skip to content

Munk, Cloudbuster

On est tellement assaillis de merde grâce à Internet qu’il est difficile de tomber sur un bon truc de nos jours. Heureusement que des mecs comme Mathias Modica nous sortent des albums avant-gardistes, avec de nouvelles sonorités, une nouvelle vision de l’électro qui il faut bien le dire est au centre de toutes les attentions depuis des mois.

Sorti début Juin, Cloudbuster donne un sacré coup de fouet. Pour tout te dire je n’arrête pas de l’écouter et j’ai l’impression qu’il dure 5 minutes tellement il est agréable. Munk a su parfaitement s’entourer pour la conception de celui-ci. Je vais reciter Asia Argento qui chante sur trois titres mais aussi Matty Saffer, le bassiste de The Rapture qui fait de The Rat Race une réelle bombe dancefloor. Pour ce second opus qui sonne très analogique Modica a envisagé un retour aux sources : vieilles batteries électroniques, orgues, xylo etc.. et biensûr beaucoup de piano. Et c’est ça qui est bon. Il nous livre un album efficace sans prétention.
Alors évidemment les influences se ressentent : le son krautrock des groupes Munichois des années 70, à l’époque de la Munich Disco avec Moroder, Summer, Mercury.. mais aussi le son italo-disco très présent dans Cloudbuster.

On dit souvent qu’il est difficile pour un artiste de sortir un second album. Après Aperitivo en 2005 et Cloudbuster en 2008, Mathias Modica qui est maintenant seul à la tête de Munk, a très bien réussi ce virage. Cet album qui ne sera peut-être pas l’album de 2008 sera sûrement celui des années à venir. A posséder absolument…

Munk – The Rat Race

Cet article à été écrit le Mercredi, juin 18th, 2008 à 14:55 dans la catégorie Musique. Suivez le contenu de cet article avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback à partir de votre propre site.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.