Press "Enter" to skip to content

Toro Y Moi – Anything In Return

Il y a quatre ans, on découvrait Toro Y Moi, par le biais de son premier album « Causers Of This ». Marqué par des réminiscences évidentes de french touch et fer de lance du mouvement chillwave, il passera pourtant assez inaperçu en France. Un second opus plus pop en 2011, une compilation de démos, des maxis et une collaboration avec Tyler, The Creator l’an passé,  force est de constater que Toro Y Moi n’a pas chômé depuis. Mieux encore, Chaz Bundick a pris du galon et il le prouve sur son dernier effort en date, « Anything In Return ».

Du haut de ses 26 ans, Chaz Bundick alias Toro Y Moi compte déjà une discographie conséquente et une renommée qui s’étend à l’international. Initialement classé dans la catégorie des artistes pop lo-fi , il s’en est rapidement différencié pour proposer un son plus chaleureux, attrayant, et riche, quitte à perdre un public encore bloqué sur la house filtrée et un mouvement chillwave trop superficiel et obsolète.

Sur « Anything In Return », Chaz ne s’en cache pas, il a voulu faire un album de pop. Ou plutôt, donner sa vision d’une « pop sincère », brute. Voir ce qu’est le populaire et y mettre sa touche personnelle.  Du coup, pas surprenant de tomber dans une sorte de deep pop dès le morceau d’ouverture « Harm In Change » qui annonce déjà la flopée de tubes (et de cool) qui s’annonce. On plonge dès le titre suivant, « Say That » avec sa vague de rythmiques 80′s et ce refrain imparable. Toro Y Moi impressionne déjà. On déguste sans se forcer « So Many Details« , le lascif « Rose Quartz » (en écoute dans cet article) et sa montée tout en synthés, « Cola » et ses accords nostalgiques. L’élégance est de mise.

Même si on a parfois le sentiment d’assister à une rencontre entre Laurent Voulzy et un groupe de pop californien (toutes proportions gardées), cette première moitié de l’opus prouve l’aisance qu’à le producteur américain à livrer des harmonies imparables. Après six morceaux seulement, il est déjà à l’abris du faux pas. Ce savant dosage entre mélodies solaires et ambiances à la cool fait mouche, à chaque fois. « High Living » représente assez bien ce qu’est la musique de Toro Y Moi en 2013. Tubesque mais jamais vulgaire. L’équilibre parfait entre musique pop et sonorités underground.

La suite, parfois moins heureuse et évidente (le sur-fait « Never Matter » et le pénible « How’s It Wrong ») en décevra certains. Mais force est de constater que sur la longueur, Chaz Bundick ne tombe pas dans la facilité d’une pop aseptisée ou le copier-coller de son album précédent, « Underneath The Pine ».

Même si « Anything In Return » n’évite pas les creux et les bosses, avec une première partie nettement plus intéressante et inspirée que la seconde, il est évident que ce LP devrait accrocher de nombreuses oreilles. Toro Y Moi signe là son album de la maturité, et par la même, l’une des premières sorties marquantes de ce début d’année. Vivement l’été.

Toro Y Moi – Rose Quartz

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version

ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Toro Y Moi – Anything In Return (Carpark Records) sortie le 22 janvier.

Concert au Trabendo le lendemain.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.