Press "Enter" to skip to content

The Toxic Avenger, du punk à l’électro

The Toxic Avenger affole les dancefloors depuis quelques mois avec ses tracks tonitruants. Une interview s’imposait donc, rencontre avec ce fan de Morrissey qui a mis le feu au Sonic à Lille lors de sa venue au sens propre comme au sens figuré d’ailleurs.


Pourquoi THE TOXIC AVENGER, t’es fan de série ?

Ouais, effectivement je mate que des séries B chez moi. Pour le nom, je matais une série Lloyd Kaufman. Je trouvais que ça sonnait pas mal donc je l’ai gardé.

Raconte-nous tes débuts dans la musique ? Tu viens d’un groupe de punk non ?

J’ai commencé y a 15 ans avec une formation punk. A 13 ans j’ai commencé à tourner avec mon groupe, Lofofora. Un jour on m’a offert un sampler. C’était une grosse machine énorme avec laquelle je pouvais sampler que 10 secondes. J’ai commencé par sampler des trucs pourris et je mettais de la saturation sur tout ce que je samplais. C’est comme que ça s’est fait. Y a 10 ans quand je faisais ça tout le monde me crachait dessus et me disait que c’était pas de la musique. (rires)

Tes débuts en tant que THE TOXIC AVENGER c’était quand ?

Y a à peu près 10 ans. J’ai fait un morceau qui s’appelait Superheroes qui date de 98. A l’époque c’est ce que j’ai dit précédemment tout le monde me crachait dessus. C’était à l’époque d’Around The World en fait, je faisais du Around The World avec de la saturation et ça plaisait pas beaucoup.

Quelles sont tes influences ?

Tout sauf le reggae. Beaucoup de punk, de pop anglaise et de trucs Allemands.

J’adore ton morceau Saloperie de Minimale. Je pense que tout le monde a eu sa période un peu static dancing, qu’est-ce qui t’as motivé à faire ce morceau ?

C’est le nom d’une soirée à la base. Je leur ai juste fait un morceau qui correspondait à la soirée.

T’es signé sur le label Californien, IHEARTCOMIX, comment ça s’est fait ?

J’ai remixé un groupe qui s’appelle The Secret Handshake et qui était produit à l’époque par Ocelot qui étaient eux-mêmes signés chez IHEARTCOMIX. De fil en aiguille le remix est arrivé dans les oreilles du patron du label. Il m’a contacté, m’a demandé de lui envoyer d’autres prod’ et il m’a signé.

Pourquoi as-tu choisis de sortir ton prochain EP chez Boxon Records et non pas chez IHEARTCOMIX ?

En fait c’est très simple. J’ai choisi de sortir mes albums chez IHEARTCOMIX. Ils seront vachement plus rock avec des chanteurs etc… Pour mes productions électros pour l’instant ça sortira chez Boxon Records mais par la suite ça sortira sûrement chez Ekler’o’shock et Gigolo en Allemagne. A voir.

Ton album, il en est où ?

Il est censé être prêt dans deux trois mois pour sortir en Novembre. C’est super compliqué parce que j’ai pas mal de guests : on parle avec Ladytron, Igor Cavallera (Mixhell) qui fait toutes mes drums sur les disques. On est tous dispatchés aux 4 coins du monde donc c’est assez compliqué pour bosser ensemble.

Y’aura que des nouveautés ?

Oui, je veux pas faire un album de compils de maxis.

Sinon, en dehors de l’électro, t’écoutes quoi ?

En fait, j’écoute toujours Morrissey, à fond. C’est un peu comme mon idole, j’écoute ça en permanence. Ca tourne à la maladie que ce soit les Smiths ou Morrissey. J’ai un album ouvert, un album sous blister, les versions japonaises etc…
En nouveauté j’écoute Midnight Juggernauts, j’ai beaucoup accroché. L’album est super bien mixé, on retrouve un peu de Bowie, de Daft, le mélange est juste parfait. En électro, j’adore Fuckin’ Crew. A chaque fois qu’ils m’envoient un truc c’est toujours mieux que la prod’ précédente. J’ai l’impression d’être un papi, en deux heures ils te pondent un truc que j’aurais pas pondu en 6 mois.

Rêves tu de collaborer avec quelqu’un ?

J’ai pas envie de collaborer avec mes idoles. Si je me rends compte que le mec est un connard je serai trop déçu. D’un point strictement musical ce serait Bowie.

The Toxic Avenger – Bad Girls Need Love Too (Les Ptits Pilous Remix)

Cet article à été écrit le Mardi, juin 17th, 2008 à 14:14 dans la catégorie Featured. Suivez le contenu de cet article avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un trackback à partir de votre propre site.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.